• Les noyades de Nantes

    Les noyades à Nantes sont un épisode de la Terreur qui a eu lieu entre novembre 1793 et janvier 1794 à Nantes.

     

    TROUBLES REVOLUTIONNAIRES : Récits et Légendes

    Pendant cette brève période, des milliers de personnes, suspectes aux yeux de la République, notamment des personnes d'Église, ont été noyées dans la Loire sur ordre de Jean-Baptiste Carrier.

    Dans le terrorisme appliqué aux provinces, Carrier peut être tenu pour un esprit original.

    La guillotine est lente, la fusillade - dont on a fort usé déjà - fait trop de bruit.

    Or il faut déblayer les prisons de Nantes qui regorgent et où s'est insinué le typhus. Pour les vider, la Loire est là, si large, par endroits si profonde, et dont les tourbillons sont si « officieux ».

     

    Les premières noyades, organisées notamment par Guillaume Lamberty et ses hommes, concernent les prêtres réfractaires : dans la nuit du 16 au 17 novembre 1793, un ponton contenant quatre-vingt dix prêtres réfractaires, initialement condamnés à la déportation, est coulé dans le fleuve ; trois survivants sont repêchés par un navire de guerre, et remis aux autorités : ils sont noyés à l’entrée de l’estuaire avec une deuxième fournée de cinquante-huit prêtres arrivés d’Angers.

    TROUBLES REVOLUTIONNAIRES : Récits et LégendesLa troisième de ces « déportations verticales » (comme Carrier se plaisait à les nommer) a lieu dans la nuit du 14 au 15 décembre : cent vingt-neuf détenus, pris au hasard dans les prisons par les sbires de Carrier ivres, sont attachés deux par deux sur une embarcation coulée au bout de l’île Cheviré.

    Le 23 décembre, ce sont huit cents individus, sur deux bateaux, qui sont noyés dans la Loire.

    Comble de la cruauté et de l’horreur, les « mariages républicains » : des hommes et des femmes nus (y compris des prêtres et des religieuses) sont attachés en couples improvisés, face à face, et jetés dans la Loire. 

    Des milliers d'hommes, de femmes, d’enfants meurent ainsi dans ce que Carrier appelle la « baignoire nationale ».


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :