• LA GUERRE DE CENT ANS : Les batailles

  • Le traité de Brétigny est conclu le 8 mai 1360, au château de Brétigny, (un hameau dépendant de la commune de Sours près de Chartres), entre les plénipotentiaires du roi Édouard III d'Angleterre et ceux de Charles, fils du roi Jean II de France

    Le 24 octobre 1360, les rois Jean Il et Édouard III, accompagnés de leurs fils aînés, ratifient cet accord à Calais ce qui permet une trêve de neuf ans dans la guerre de Cent Ans.

    LES GUERRES DE VENDEE______________________________
    1365: La France après les traités de Brétigny et de Guérande 
                                            
     - En rose : Territoires contrôlés par Édouard III avant le traité de Brétigny

     - En blanc : Territoires cédés par la France à l'Angleterre par le traité de Brétigny

     - En jaune : Territoire du duché de Bretagne, allié aux Anglais.

    _____________________________

    Le traité met un terme aux quatre années de captivité à Londres de Jean II le Bon qui est prisonnier des Anglais depuis la bataille de Poitiers du 19 septembre 1356.

    Le roi de France est libéré contre versement d'une rançon de 3 millions d'écus d'or qui, d'ailleurs, ne sera pas payée en totalité. Des otages sont livrés pour garantir le paiement, dont le plus important est sans doute son ambassadeur et conseiller :Bonabes IV de Rougé et de Derval.

    L'Anglais obtient la Guyenne et la Gascogne en toute souveraineté ainsi que Calais, le Ponthieu et le comté de Guînes. Il obtient également le Poitou dont l'un des fils de Jean II, Jean, est pourtant comte ; le Périgord, le Limousin, l'Angoumois et la Saintonge. Enfin, il devient souverain de toutes les terres du comté d'Armagnac en recevant l'Agenais, le Quercy, le Rouergue, la Bigorre et le comté de Gaure.

    Par contre, Édouard III renonce aux duchés de Normandie et de Touraine, aux comtés du Maine et d'Anjou et à la suzeraineté sur la Bretagne et les Flandres. Il renonce surtout à revendiquer la couronne de France. Ce traité vise à désamorcer tous les griefs qui ont conduit au déclenchement du conflit.

    Effets

    Charles V avait besoin de temps pour réorganiser le pays et mettre fin à l'instabilité qui y régnait.

    Il envoie donc Bertrand du Guesclin rassembler les grandes compagnies qui ravagent les campagnes pour combattre Pierre le Cruel en Castille. Cela occupe les Anglais (alliés à Pierre le Cruel) en Espagne et va permettre de nouer une précieuse alliance avec le nouveau roi de Castille Henri de Trastamare.

    La rançon ne sera que partiellement payée et le traité de Brétigny-Calais ne fut pas durable. Mais il permit une trêve de neuf ans pendant la guerre de Cent Ans (1337-1453).


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique