• DE LOUIS XI A LA RENAISSANCE (AN 1453 A 1492)

    DE LOUIS XI A LA RENAISSANCELe premier souverain d'après la guerre de Cent Ans, Louis XI, aime et connaît la Vendée puisqu'il y vient pour ordonner le développement du port des Sables en 1472. Il accorde des libertés communales à Fontenay et des privilèges fiscaux aux Sablais.

    La prospérité économique revient avec la progression du commerce du sel, le Marais Poitevin devenant, au xvie siècle, un grand entrepôt européen pour cette denrée.

    Fontenay-le-Comte, en bordure du marais, devient une grande cité, capitale du Bas-Poitou, et connaît un éveil intellectuel et artistique de premier ordre, accompagné d'un bel élan d'urbanisme. Tout ce que la Renaissance affiche de nouveautés et d'élégances se retrouve dans cette "capitale des beaux esprits", comme elle a été nommée à l'époque. Les juristes Tiraqueau, Brisson, les poètes Rapin, André de Rivaudeau et les écrivains Rabelais, le médecin Pierre Brissot, ennemi de la saignée, les artistes Liénard de la Réau, Colombe et le mathématicien François Viète fondateur de l'algèbre nouvelle et maître des requêtes des rois Henri III et Henri IV, portent très loin la renommée de la ville, à la pointe des progrès de la connaissance et des arts.

    Le mouvement déborde à l'ensemble de la Vendée où fleurissent de nombreuses demeures dans le goût nouveau, imprégné de relents italiens : Terre-Neuve, Puy du Fou, Apremont, Les Granges-Cathus.

    Mais cette recherche de la nouveauté s'enfonce jusque dans les croyances et la foi chrétienne. La Renaissance, en Vendée comme partout, est inséparable de la Réforme.